You are currently viewing Soupe de Cynorrhodons

Soupe de Cynorrhodons

Le cynorrhodon n’est autre que le fruit du rosier sauvage (Rosa Canina) ou l’églantier.
C’est en fait un faux-fruit. Les vrais fruits se trouvent à l’intérieur et s’appellent les akènes.
Familièrement on le nomme aussi « gratte-cul »… rappelez-vous vos souvenirs d’enfance.

Elles sont riches entre autres en Vitamine C et antioxydants.
Si
vous désirez en savoir plus sur sa reconnaissance botanique, ses
qualités nutritionnelles et vertus, vous pouvez vous référer à mon
article à ce sujet ICI

Traditionnellement, on en prépare des purées cuites et dans les pays du Nord, une recette très appréciée est la Soupe de cynorrhodons.
Elle est idéale à consommer après une journée froide et elle vous apportera les nutriments nécessaires à passer cette période dans la meilleure des santé!

Recette de la soupe :
Ingrédients (pour 4 personnes) :
– 300gr de cynorrhodons fraichement cueillis et blets
– 250ml d’eau
– 250ml de lait (animal ou végétal)
– 60gr de miel ou 80gr de sucre blond
– 40gr de fécule de maïs
– 40gr de crème épaisse
– un peu de sel
– quelques noix torréfiées

Préparation :
– Cueillir les baies quand elles sont à point, c’est à dire lorsque
quand on les presse, une purée en ressort. Si elles sont encore dures,
un petit tour dans le congélateur durant 2 jours les ramollira!! Je
préfère quand même le procédé naturel…
– Enlever sur le fruit, la mouche (fleur fanée) et la queue.
– Mixer les cynorrhodons avec l’eau. Ensuite on relève les
manches, on passe la purée obtenue dans un passe-vite 2 fois (d’abord
avec grille large et après avec une grille fine pour éliminer les
poils). Ajouter un peu de lait si nécessaire pour faciliter l’extraction.
– Diluer la fécule de maïs dans un peu de lait froid.
– Remettre à cuire la préparation et verser le reste de lait et la fécule diluée.
– Cuire à feu fort quelques instants jusqu’à épaississement. Arrêter le feu dès que la consistance désirée est obtenue. Ceci dans le but de ne pas trop détruire la Vitamine C.
– Servir sur assiette, parsemé d’un filet de crème épaisse et de quelques noix préalablement torréfiées.

Ayez la forme en hiver tout en étant gourmand!

Conseils du cueilleur :
– Récolter les plantes en conscience, c’est-à-dire en laissant
suffisamment pour la reproduction de l’espèce mais aussi pour la
cueillette des autres et des animaux.
– Prélever uniquement les parties nécessaires pour votre besoin.
– Être sûr(e) d’avoir identifié à 100% la plante à cueillir.

Il n’y a actuellement aucun évènement.